Dernières nouvelles
Accueil / comportement / Emploi : Vous n’êtes pas qu’un numéro !
Emploi : Vous n’êtes pas qu’un numéro !

Emploi : Vous n’êtes pas qu’un numéro !

Lorsque vous êtes à la recherche d’un , vous venez souvent soit de perdre un précédent, soit d’entrer dans le monde du travail. Et malheureusement dans un cas comme dans l’autre vous n’avez pas forcément la meilleure opinion de vous. De plus, rien n’est fait actuellement pour reprendre la en soi. Les médias annoncent chaque jour des entreprises qui ferment, les chiffres du chômage sont à la hausse et ont bien du mal à diminuer et le pôle vous désigne sous la forme d’un numéro.

Or, vous n’êtes pas un numéro. Vous avez un acquis, un savoir, des qualités. Vous êtes avant tout un être humain avec ses faiblesses et ses forces.

Si vous souhaitez (re)trouver un emploi le plus rapidement possible, il est nécessaire de faire cette mise au point. Car le statut de «demandeur» d’emploi a une résonance négative. «Demandeur» fait penser à quémandeur. Or vous ne demandez pas l’aumône. Au contraire ! Vous proposez vos compétences.

Vous êtes «offreur» de compétences, offreur de services, offreur de savoirs et d’expérience. Imaginez l’effet que vous pouvez faire auprès d’un employeur si, au lieu de commencer votre lettre de motivation par «A la recherche d’un emploi depuis…..» vous indiquiez «Mes capacités acquises pendant xxx années me permettent aujourd’hui d’apporter à votre entreprises…». L’employeur passe du statut d’offreur d’emploi à celui de chercheur de savoir-faire que vous lui proposez.

Alors ne soyez plus un «chercheur» d’emploi ou un chômeur. Soyez un «apporteur» de connaissances et de qualités professionnelles.

Emploi  Vous n'êtes pas qu'un numéro

Quatre éléments pour augmenter la

Emploi  Vous n'êtes pas qu'un numéroL’auto-efficacité est votre croyance dans votre capacité à effectuer des tâches et atteindre les objectifs. En d’autres termes, il s’agit de savoir si oui ou non vous croyez que vous pouvez réussir dans des situations spécifiques. L’auto-efficacité a des implications importantes pour votre rôle ; après tout, quand vous êtes confiant et que vous croyez en vous-même, votre capacité à faire avancer les choses de manière significative augmente. Alors, que pouvez-vous faire pour améliorer votre confiance et votre croyance ? Des Travaux de recherche innovantes ont identifié quatre facteurs qui influent sur l’auto-efficacité des gens.

  1. Expérience. Le succès passé soulève l’auto-efficacité, tandis que l’échec l’abaisse. Il est le plus important des quatre facteurs, il est donc intéressant d’investir votre énergie dans la définition de votre succès – et vous mettre dans des situations où vous savez que vous en avez les compétences nécessaires pour faire du bon travail.
  2. Modélisation. Les gens qui croient que «Si quelqu’un d’autre peut le faire, je peux le faire aussi. » Quand ils voient les autres réussir, leur auto-efficacité augmente. Donc célébrer publiquement vos succès, ce qui  inspire aux autres à viser plus haut.
  3. Persuasion sociale. L’Encouragement direct ou le découragement d’une autre personne affecte l’auto-efficacité. Si vous êtes gestionnaire ou superviseur, vous êtes dans une position idéale pour stimuler ou décourager. Ne perdez pas de vue votre influence ; exercer bien votre pouvoir. Et il est utile de garder à l’esprit que la chauve-souris a plus de poids qu’un bouquet ; la recherche montre que le découragement est plus efficace pour diminuer l’auto-efficacité de quelqu’un que l’encouragement est à l’augmenter.
  4. Facteurs physiologiques. Dans des situations stressantes, les gens se sentent souvent nerveux, ou ont des nausées, ou développent «des crampes d’estomac». Et de la sorte ils perçoivent ces réponses de façon à modifier l’auto-efficacité. Donc, si ces personnes sont véritablement stressées avant une présentation importante, c’est une mauvaise chose, leur confiance sera vacillante ; sinon si elles voient cela comme normal et stimulant, leur confiance va augmenter. En tant que leader alors, il faut savoir s’éduquer sur les avantages et les handicaps du stress positif et négatif afin qu’elles puissent mieux gérer leurs réactions physiologiques.

Avec un peu d’effort conscient de votre part, il est assez facile pour vous d’augmenter votre auto-efficacité.

Emploi  Vous n'êtes pas qu'un numéro

La Faible Estime de Soi affecte votre travail :

Lorsque nous nous laissons envahir par notre faible estime de soi, nous ne pouvons pas atteindre notre plein potentiel au travail, et même, dans notre vie. Vous pouvez inconsciemment être limité dans l’avancement et la réalisation de votre tâche sur le plan professionnel et personnel.

Voici quelques éléments consécutifs de votre faible estime de vous qui affectent votre travail :

  1. Limites de votre productivité. La faible estime de soi peut vous distraire de vos tâches et de vos obligations quotidiennes au travail.
  2. Diminution de votre niveau d’énergie. Ce qui empêche de donner tout son potentiel dans son travail.
  3. Passivité. Cela peut vous amener à accepter des choses comme elles sont et de vous convaincre que vous ne pouvez pas apporter un réel besoin de changement.
  4. Baisse de votre auto-satisfaction. Cela peut vous faire perdre de vue la valeur en vous-même au niveau le plus bas et de ne pas voir tout votre potentiel de croissance.
  5. Les perspectives pessimistes. Ce qui peut vous amener à adopter une fausse perception de la réalité. Cette perspective est utilisée pour faire face à la faible estime de soi en sous-performant. Faire cela va vous conduire à des sentiments profonds de mécontentement et d’auto-ressentiment.
  6. Augmentation de votre vulnérabilité. Les personnes à faible estime de soi peuvent facilement être mises à profit sur le marché du travail. Vous pouvez devenir l’employé qui n’a pas d’ambition…

Emploi  Vous n'êtes pas qu'un numéroSouvent, nous manquons de confiance dans nos propres talents et capacités. Nous nous sentons tout simplement pas « à la hauteur ». La plupart de ces sentiments sont dans nos esprits, ce qui engendre une diminution importante de notre potentiel et notre motivation pour être meilleur que ce que nous pouvons être.

Pour sortir de notre faible estime de soi, il est important de :

  1. Rester concentré sur vous. Soyez conscient de vos objectifs, ce que vous faites et ce que vous voulez être. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez apporter dans votre activité. N’oubliez pas que vous allez atteindre vos objectifs à votre rythme.
  2. Mettre l’accent sur vos points forts. Utiliser vos points forts pour améliorer votre faiblesse. Ne laissez pas votre faible estime de soi consommer complètement votre esprit avec vos faiblesses.
  3. Ne pas se concentrer sur les du passé. Apprendre de vos échecs permet de progresser. Si vous vous concentrez sur le passé, vous ne pourrez pas avancer et vous stagner.
  4. Votre auto-motivation. Ne compter pas sur les autres pour vous féliciter sur votre travail. Soyez le moteur de votre propre auto-satisfaction. Ne permettez pas à d’autres d’influencer la façon dont vous percevez votre travail, vos talents et vos capacités.
  5. Commencez dès maintenant. A l’instant même, vous pouvez devenir proactif et changer la façon dont vous vous percevez.

Perte d’emploi : comment retrouver confiance en soi ?

Emploi  Vous n'êtes pas qu'un numéro

Emploi  Vous n'êtes pas qu'un numéro

Emploi  Vous n'êtes pas qu'un numéro

A propos de sbb

Properties
Cherwell
Oxfordshire
Zilek : Properties Cherwell